Coronavirus : 3 raisons pour lesquelles la Linafoot D1 nous manque

Comme nous, vous aussi passez votre temps à revoir des matchs légendaires de foot, à lire des articles sur l’évolution  de la pandémie du covid-19 ou de chercher voies et moyens pour passer le temps. Un bon vieux Bukavu Dawa-Lubumbashi Sport vaudrait un clasico dans cette période de crise sanitaire mondiale.

Près de 10 jours après l’arrêt du championnat d’élite en République democratique du Congo, autopsie de 3 raisons qui nous font languir quand on pense à la Linafoot D1.

Raison 1 : Parce que la lutte pour l’Afrique nous tenait en haleine

Disons-le tout de suite, la course au titre n’était plus vraiment d’actualité. Le Tout Puissant Mazembe s’était envolé au classement grâce à un rythme infernal imposé à son concurrent direct AS Vclub.
Après 20 matchs, les Corbeaux comptent déjà 53 points soit 5 de plus que les Moscovites (48 pts) mais avec 3 matchs en retard. Virtuellement, le TPM pourrait compter jusqu’à 14 points en jouant ses matchs en retard. Plus de duel pour le titre mais plutôt pour l’Afrique !

La première place inaccessible, Vclub voulait se rabattre à la seconde place, celle-ci offrant une qualification directe pour la prochaine édition de la Ligue des Champions de la CAF. Sauf que cette saison, plusieurs autres clubs courent derrière cette désirable place. D’abord l’autre géant de Kinshasa, DCMP. Ensuite, les Kambelembele de Maniema Union avec leur jeunesse insouciante  et enfin la surprenante Jeunesse Sportive Groupe Bazano.

Résultat des courses ? embuscade entre la 2e et la 5e place. Bazano malgré ses 37 points compte 4 matchs de retard sur le second Vclub. Entre les deux, Maniema Union se fraye une place incognito vers le duo de tête (41pts, 21 matchs) et DCMP n’a rien lâché malgré des points perdu contre ses concurents direct (1-1 contre Vclub et 0-2 face à Maniema Union). Nos calculatrices ne cessaient de chauffer pour savoir qui passe devant qui après chaque journée et nous aimions bien cette course à trois vers l’Afrique.

Raison 2 : Parce qu’il y avait des buts et des vrais buteurs

Rarement notre bonne Linafoot D1 aura assuré autant le spectacle. Les enjeux de la course à l’Afrique, les matchs des repérables et les derbys en pagaille ont maintenu un air d’ambiance tout au long de la saison. Rarement on aura vu aussi peu des matchs nul dans but sur une saison de championnat. Un Simba-Nyuki était une assurance de buts tout comme un Renaissance-DCMP ! Les 4 premières équipes au classement on une goal différence de plus de 20 buts ! C’est dire la valeur offensive de notre championnat. Et quand on parle des buts, les buteurs ne sont jamis loin…

Qu’elle nous a fait vibré la course au titre de Meilleur buteur cette saison ! Au soir du 15 mars, soit la veille de l’arrêt de la compétition, 3 joueurs se tiennent dans un mouchoir de poche avec 12 pions planté. Jackson Muleka du TP Mazembe, la belle surprise Mpiana Mozizi de Lupopo et le revenant Fiston Mayele auteur d’une année 2020 tornitruante qui s’est livré à Footrdc dernièrement https://www.google.com/url?q=https://footrdc.com/rd-congo/entretien-exclusif-fiston-mayele-se-livre-a-footrdc-sur-sa-forme-actuelle-ses-ambitions-et-son-aller-retour-en-arabie-saoudite/&sa=U&ved=2ahUKEwiXqpTizrXoAhVtxoUKHT1tD0sQFjAAegQIABAB&usg=AOvVaw1A4MCpmrQxTn8Abyezvis8. Lelo Amfumu, Éric Kabwe ou encore Glody Kilangalanga (avant son départ) ont fait trembler les filets d’un peu partout sur l’étendue de la république…au grand bonheur des milliers des fans. On en fait encore des rêves.

Raison 3 : Parce qu’enfin on la suivait à la télé

Suivre la Linafoot à la radio ? On y était habitué depuis quelques années. A la télé ? C’était toujours aussi incertain qu’une pluie en saison sèche. Depuis la saison dernière, un minimum des matchs joués à Kinshasa et Lubumbashi (soit plus de la moitié des clubs du championnat) peuvent être suivi à la télévision. Digital Congo depuis la capitale, Nyota et Héritage pour les matchs de la ville cuprifère.

Alors oui, il y a aussi Kindu, Goma, Mbuji-Mayi où les caméras doivent passer pour nous montrer le public de Sanga Balende, Dauphin Noir, Maniema Union mais avouons-le, c’était déjà pas mal. Dans son canapé, avec sa bière ou ses potes, on se mettait à gueler sur les passes millimetrées de Glody Likonza, les feintes à casser le rein de Ebengo Ciel ou le talent qui affole Kinshasa, Lilepo Makabi .

En espérant que la pandémie de Covid19 soit maîtrisée, nous croisons les doigts pour retrouver notre chère et belle Linafoot D1 avec des péripéties.

Elisha Iragi/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer