Léopards : les révélations chaudes de Youssouf Mulumbu sur l’Equipe nationale, la Fécofa, Ibenge et les binationaux

L’ancien capitaine des Léopards, Youssouf Mulumbu s’est livré à des révélations de plus croustillants lors d’un live sur Instagram sur sa page avec Yannick Loemba, un international du Congo-Brazzaville dont les propos ont été rapporté par Léopard Learder Foot Le joueur formé au PSG n’a pas gardé sa langue dans sa poche à l’heure d’évoquer les sujets bouillants concernant la sélection nationale, les entraineurs, la Fédération et son avenir avec les Léopards. Et le moins que l’on puisse dire, ce qu’il a tiré dans tous les sens. Morceaux choisis.

Parlant des entraineurs de la sélection, Mulumbu estime que « Christian n’sengi c’est un très bon Directeur Technique National. Il connaît bien le foot, il a une bonne vision et nous les joueurs, nous le supportons à fond. » Des éloges pour l’actuel homme fort de l’équipe nationale. D’un autre côté, on ne peut pas en dire autant du constat fait par El Capo sur le mandat de Florent Ibenge. L’ancien de West Bromwich fustige les choix de Coach Androïd sur le douloureux épisode de l’élimination aux portes de la Coupe du Monde 2018 .« Ibenge avait bien commencé mais il est resté deux ans de trop à la tête de la sélection. Quand on se fait éliminer par la Tunisie pour la Coupe du Monde, les choix du coach nous ont tués. Je me suis assis par terre, et je n’en revenais pas qu’on soit éliminés. » Se rappelle-t-il amèrement. Autre révélation et non de moindre, Mulumbu affirme que le fameux 10% du coach pour être sélectionné existe bel et bien ! Révélation qui ne devrait pas plaire à tout le monde visiblement.

Les regrets sur la Génération Mulunge de la CAN 2015, la FECOFA et les binationaux

« Avec l’équipe qu’on avait, la 3e place de la CAN 2015 n’était pas suffisante. On aurait dû gagner quelque chose ou au moins aller en finale d’une CAN. Il y avait une belle cohésion entre les anciens et les nouveaux et on n’a rien gagné ! C’est dommage.» regrette Mulumbu. Des sentiments partagés par le paysage sportif congolais quoi que la médaille de bronze en Guinée-Equatoriale ait remis de la confiance entre le peuple et son équipe nationale.

Au sujet de la Fécofa, les choses se passent visiblement mieux actuellement. Mulumbu assure que c’est la fédé qui paye aujourd’hui les billets pour les voyages des joueurs vers Kinshasa en cas de rassemblement. La Fédé a évolué d’après ses mots. Pour l’autre sujet chaud des binationaux, Mulumbu donne un avis personnel sur les obstacles qui les empêchent de venir jouer pour la RDC. « Il est normal que les binationaux aient du mal en Afrique à leurs débuts. Les terrains sont compliqués, il ne faut pas jouer au foot. Faut jouer simple et dur sur l’homme » avoue-t-il. « Il faut attendre la CAN pour pouvoir jouer au foot sur des bons terrains et des bonnes conditions. Autrement c’est compliqué mais avec le temps on s’y fait. »

Des conseils d’un homme expérimenté qui aideront peut-être les prochains qui voudraient jouer pour les Léopards.

Elisha Iragi/Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra