CAF : l’ancien président, Issa Hayatou blanchi par le TAS

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a levé, vendredi, la suspension d’Issa Hayatou, l’ex-président de la Confédération africaine de football (CAF) qui avait été sanctionné par la FIFA pour entorse à l’éthique. Le TAS a annoncé l’annulation de la suspension d’un an de toute activité liée au football prononcée en juin 2021 par la Fédération internationale de football (FIFA) à l’encontre de l’ex-président de la CAF, le camerounais Issa Hayatou.

« La décision de la chambre de jugement de la commission d’éthique de la FIFA du 17 juin 2021 est annulée  », a indiqué le communiqué de l’institution indépendante de résolution des litiges dans le domaine du sport. Le tribunal a par ailleurs souligné que « la FIFA renonce à ses frais et verse à Issa Hayatou un montant de 5 000 francs suisses à titre de contribution à ses frais de justice et autres dépenses  ». Le TAS a estimé ainsi que M. Hayatou n’a pas enfreint l’article 15 du Code éthique de la FIFA.

L’ancien président de la CAF est désormais théoriquement en droit d’assister à la finale de la CAN, dimanche aux côtés de l’actuel occupant du poste, le Sud-Africain Patrice Motsepe. En juin 2021, la commission d’éthique de la FIFA avait jugé Issa Hayatou coupable d’avoir enfreint son devoir de loyauté, dans le cadre d’un contrat d’un milliard de dollars signé en septembre 2016 par la CAF avec la société française Lagardère Sports. Hayatou avait été suspendu alors pour un an et condamné à une amende de 30.000 francs suisses.

Source: info241.com

Vous pourriez aussi aimer