Linafoot D1 : L’AS VClub s’accroche vigoureusement à son gibier

Petit à petit, le trio de tête se dessine en Ligue Nationale de Football. Si le TP Mazembe semble absent de débats au sujet de la lutte pour l’Afrique s’accrochant à la forte possibilité de conserver son titre acquis l’an dernier, ce n’est pas l’AS VClub qui recule dans sa montée fulgurante vers ce qui lui semble dû ces dernières années. Le chant est connu au Congo, à défaut de remporter le trophée nationale, VClub est souvent deuxième. Un chant entonné même par des adversaires, pas par impuissance, mais se fiant à une réalité rendue vérité dans le football congolais. Les deux premières places du championnat ont leurs occupants avant même le début de la saison. Atypique que cela apparaisse dans une compétition où le niveau technique et d’adversité est vanté depuis de saisons, le TP Mazembe et l’AS VClub n’ont que très rarement dérogé à la procédure.

Des débuts poussifs avant le réveil

Cette saison, tout avait l’air de changer, la hiérarchie avait l’air de connaître un bouleversement dans la mesure où les Dauphins Noirs patinaient sur fond d’une vague de départs enregistrés à l’intersaison. L’équipe de Florent Ibenge affichait une malléabilité inexplicable. Incapable de dompter des équipes classées en seconde zone, trébuchant devant celles qui arrivent à peine en D1, médiocre en Champions League, autant de faits révélateurs d’une saison à l’épilogue cataclysmique. Pour se tirer de ce marasme inopportun, les Dauphins Noirs ont travaillé silencieusement sur leurs atouts, qui ont fait d’eux grands. Ce courage de champion, le « Never give Up », la détermination alliée à une mentalité, un caractère des guerriers qui reprennent force quand on les imagine à l’agonie.

Voilà Vita Club redevenir grandissime favori à l’une et unique place restante pour la Champions League africaine la saison prochaine. Les Corbeaux de Mazembe ont pris le large et seront difficiles à aller trouver à la sommité du classement, bien que dans ce sport, les conclusions sont parfois et souvent tirées à tort.

Ne rien lâcher jusqu’au bout

Vainqueur (2-0) de Renaissance dimanche, l’AS VClub a rétrécit de manière formelle, la distance la séparant de son ultime objectif de la saison ; arracher un ticket pour la Ligue des Champions. En avance de deux matchs par rapport à l’AS Maniema Union et le DCMP, ses poursuivants directs, le club vert et noir (48 points) peut se plaire aussi de compter six points d’avance sur les Immaculés, et deux sur les Unionistes. Sa fraternité avec le club de Kindu est une lueur d’espoir dans la menace que représente ce dernier. VClub est deuxième du championnat, justement la place qu’il faut pour une place en CAF C1.

Les coéquipiers de Luzolo Nzita Ernest montrent désormais à chacune de leurs sorties qu’ils ont besoin de cette place, ils s’y accrochent et l’idée de la lâcher d’ici la fin du championnat, n’est nulle part dans un coin de la tête. La manière de remporter les derniers matchs sont une preuve irréfutable. De la rigueur, de l’efficacité, de l’abnégation attachées à la réussite pour un VClub qui vient d’enchaîner pour la première fois de la saison, 4 victoires consécutives en championnat. Fiston Mayele n’est pas étranger aux succès des Moscovites. L’ancien joueur de l’AS Simba a déjà inscrit 10 buts en cette manche retour. Si son club tient encore, c’est en majeure partie à cause de lui, le nouvel homme fort de l’attaque de Florent Ibenge. De quoi faire oublier momentanément Jean-Marc Makusu, toujours convalescent.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer